Pose de la 1ère pierre des logements rue de Normandie

Mercredi 18 juillet 2018, M.LEYCURAS Sous-Préfet, Mme BRANLOT Conseillère Départementale, M. BONAMY Conseiller Départemental, M.ROUSSELIN Président de l’Intercom,  Mme DELALANDE Présidente de la SECOMILE, M. MAJORCRYK Directeur Général de la SECOMILE, M. LACHAPELLE Architecte, M. PREVOST Maire de Serquigny, les membres du Conseil Municipal, les riverains étaient tous réunis pour la pose de la 1ère pierre des logements rue de Normandie (ancien site de la Gendarmerie).

M. Lionel PREVOST, Maire de Serquigny, a rappelé à cette occasion que des liens de longue date existaient entre la SECOMILE et la commune de Serquigny, depuis la construction en 1960 des logements locatifs rue Joliot Curie, puis de la construction en 1970, de la Gendarmerie et de ses logements de fonction.

Aujourd’hui l’aventure se poursuit, ce qui donne l’occasion à Monsieur Le Maire de remercier les collaborateurs de la SECOMILE toujours à notre écoute et plus particulièrement M. MAJOCRYCK qui a répondu favorablement aux demandes de la commune.

Monsieur Le Maire est revenu un instant sur l’origine de ce projet et ses différentes étapes.

Lorsqu’il recevait le 30 juillet 2014, la visite du Lieutenant-Colonel Commandant le groupement de Gendarmerie de l’Eure, annonçant la fermeture définitive de notre Brigade pour le 31 octobre de la même année, confirmée par la Préfecture quelques jours après, nous avons pris un véritable coup de massue. Abasourdi par cette nouvelle, nous nous demandions comment nous allions gérer un tel événement.

Très vite, la désapprobation du Conseil Municipal s’est transformée en action:

– Réunion avec les maires concernés par cette fermeture et par la réorganisation territoriale de la Gendarmerie et protestation auprès de toutes les autorités.

– Déplacement de Monsieur Le Maire en compagnie de F.DELAMARE Conseiller Délégué de Serquigny au  Ministère de l’intérieur et reçus par le Général RODRIGUEZ qui leur a confirmé cette décision irrévocable.

Conscients qu’un retour en arrière n’était pas possible, Monsieur Le maire et son Conseil Municipal décidaient de réagir et d’élaborer un nouveau projet.

Leur réflexion a conduit à penser que la commune disposait d’un ensemble de 2500 m2 en plein centre-ville, à côté de la Poste, des écoles, de la Médiathèque, à proximité du futur pôle médico-social. La SECOMILE a été approchée pour imaginer un avenir aux anciens logements des gendarmes.

Après les premières études, la SECOMILE a très vite indiqué sa volonté de ne pas réhabiliter les logements compte tenu des coûts et de la forte présence d’amiante.

Sous l’égide du Cabinet LACHAPELLE, la démolition a été réalisée,  financée par le budget communal et sans incidence sur les finances de la commune, grâce à la vente des terrains, de l’ancienne Gendarmerie et de l’aide de l’état.

Ainsi la construction de 10 logements neufs, 4 T2, 5 T3 et 1 T4  pouvait commencer avec le Cabinet LACHAPELLE.

Les 10 logements seront équipés de chaudières gaz à condensation et des panneaux solaires seront installés sur le toit des maisons pour la production d’électricité. Les logements de rez-de-chaussée bénéficieront de jardin et les logements en étage de terrasse.

Monsieur Le Maire a remercié l’effort consenti par la SECOMILE pour la construction de ce projet en utilisant ses fonds propres. Il  a souligné également que dans le cadre de la préparation de notre PLU, les études ont montré que pour maintenir notre commune au-dessus du seuil des 2000 habitants, nous devions construite un minimum de 20 logements par an.

Enfin le Conseil Municipal a décidé de donner le nom de Simone VEIL à la voie qui va desservir cet ensemble. Ce sera l’occasion à notre façon de rendre hommage à cette grande dame de notre République.