Message de M. le Maire de Serquigny

Message de M. le Maire de Serquigny Frédéric DELAMARE
Je tiens à réagir, à plusieurs titres comme élus et comme professionnel de l’éducation.
Je tiens tout d’abord à présenter mes sincères condoléances à la famille et aux proches de Samuel PATY, professeur d’histoire géographie, sauvagement assassiné vendredi 16 octobre à Conflans-Sainte-Honorine pour avoir simplement fait son métier. Je tiens également à exprimer mon immense tristesse et ma solidarité à la famille de cet enseignant, ainsi qu’à tous les personnels, élèves et parents d’élèves du collège Bois d’Aulne de l’académie de Versailles.
Cet évènement rappelle s’il en était nécessaire les menaces qui pèsent toujours sur le système éducatif, porteur par essence des valeurs de la République. Plus que jamais, il nous appartient d’être unis, solidaires, vigilants et déterminés face aux attaques dont l’école est la cible et à travers elle son rôle essentiel de formation de futurs citoyens libres, égaux, fraternels et conscients.
Ne vous y trompez pas : quelque part sur les réseaux sociaux, au sein de certains groupes, le meurtrier de ce professeur est devenu un martyr et un héros qui leur servira sans doute de modèle. D’aucuns, arguant du trouble produit et du désarroi, croirons pouvoir se vanter d’avoir « mis la France à genoux ». Il n’en sera rien si nous défendons au quotidien les valeurs de notre République et comme élus nous sommes les meilleurs promoteurs de l’égalité et de la citoyenneté.