Moment de recueillement à la séance du Conseil Municipal

in-memoriam-med-marc-laycurasMercredi soir en début de séance du Conseil Municipal, les élus de Serquigny ont observé un moment de recueillement en mémoire du Médecin Marc Laycuras décédé le 2 avril 2019 au Mali, fils de notre Sous-Préfet de Bernay, Philippe Laycuras.
Le capitaine Marc Laycuras, médecin militaire rattaché à la 120ème antenne médicale du Mans (Sarthe) est décédé dans une explosion au Mali.
Marc Laycuras est mort lors du déclenchement d’un engin explosif improvisé au passage de son véhicule blindé lors d’une opération de lutte contre les groupes armés terroristes ” a annoncé la Présidence de la République.
Le médecin Marc Laycuras est né le 12 janvier 1989 à Cholet.
Il suit sa scolarité en Corrèze et réussit brillamment le concours d’entrée dans le service de santé des armées.
Il rejoint alors l’école du service de santé des armées de Bordeaux le 1er août 2007 où il réalise sa scolarité comme élève-officier puis médecin aspirant ; il apparaît d’emblée comme un élément prometteur et passionné.
A la suite de sa réussite à l’examen classant national, il est nommé interne des hôpitaux des armées. Son classement lui permet d’effectuer son internat au sein de l’hôpital d’instruction des armées Percy.
Durant ces trois années, il perfectionne ses compétences de médecin au lit du malade. Il est immédiatement remarqué pour son humilité et son investissement.
Il se consacre pleinement au service des malades et en particulier des militaires blessés en opération.
Il soutient sa thèse de médecine dans le domaine de la chirurgie sur l’étude de la sensibilité et spécificité des signes cliniques et biologiques dans le diagnostic de l’appendicite aigüe et est reçu docteur en médecine le 13 octobre 2017.
Nommé médecin à compter du 1er janvier 2017, il choisit de servir au sein de la 120e antenne médicale du Mans rattachée au 14e centre médical des armées et au profit des marsouins du 2e RIMA. Il rejoint ce premier poste le 2 janvier 2018.
Le 12 février 2019, il rejoint le Mali comme médecin du poste médical soutenant le 2e RIMA, après avoir été désigné pour soutenir le groupement tactique interarmes (GTD Richelieu) dans le cadre de l’opération Barkhane.
Au cours de cette mission, il est mortellement blessé par un engin explosif détruisant son véhicule. Malgré les soins prodigués par les équipes médicales présentes, il décède des suites de ses blessures le 02 avril 2019 à l’âge de 30 ans.
Le médecin Marc Laycuras était marié et titulaire de la médaille de la Défense nationale